jeudi 14 août 2014

boulevard des lices






2 commentaires:

  1. Ces tricots arboricoles m'impressionnent toujours... C'est beau, et poétique !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, quelle poésie dans les rue de Arles!

    RépondreSupprimer

Blogger ne me communique pas vos adresses.
Je réponds (si besoin) dans les commentaires.